logo interreg 2016
 

Les journées “Droits et handicap” mettent en lumière la pleine égalité juridique des personnes souffrant d’un handicap intellectuel

Deux dates seront fixées pour l’examen de différents aspects de la situation juridique et de la participation politique et publique des personnes présentant un handicap intellectuel.
Organisées par CADIS Huesca, ces journées s’inscrivent, avec d’autres actions de formation et de diffusion dans le projet PYRHEQUAL, intégré dans le programme européen Poctefa.

DERECHOS Y DISCAPACIDAD Programa 2bLe Salon Bleu du Casino de Huesca accueillera le 19 mars prochain la première des journées sur “Droits et handicap : entre l’autodétermination et l’incapacité”, acte promu par l’Oeuvre sociale “la Caixa” à Aragon. Sous le titre “Situation actuelle des mesures juridiques concernant le handicap intellectuel ou du développement”, Sofia de Salas Murillo et Victoria Mayor del Hoyo, toutes deux enseignantes titulaires de la faculté de droit de l’Université de Saragosse parleront en profondeur de la modification de la loi électorale.

Une loi qui, jusqu’il y a à peine quatre mois, interdisait le droit de vote aux personnes frappées d’incapacité judiciaire si le jugement le prévoyait expressément. Cette privation de droits fondamentaux, qui peut toucher principalement des personnes souffrant d’un handicap intellectuel ou d’une maladie mentale, n’avait pas de sens du point de vue des droits de l’homme et était manifestement contraire à la Convention internationale des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, signée et ratifiée par l’Espagne.

Ce traité international, par son article 12, établit la pleine égalité juridique des personnes handicapées dans tous les domaines de la vie, sans aucune restriction fondée sur le handicap. En outre, il garantit le droit des personnes handicapées de participer à la vie politique et aux processus électoraux sans aucune exclusion.

Enfin, le 17 octobre dernier, la plénière du Congrès des députés approuvait à l’unanimité la réforme de la loi organique du régime électoral général (LOREG) pour accorder le droit de vote aux 100000 personnes souffrant d’un handicap intellectuel, maladie mentale ou détérioration cognitive qui en étaient privées en Espagne.
Le 28 mars aura lieu la deuxième de ces journées, qui portera sur la participation politique et publique des personnes handicapées. Animée par Elias Vived, psychologue de Down Huesca, elle comptera sur la participation de Juan Andrés Baratech, procureur en chef de Huesca et de plusieurs personnes handicapées. Sur la table, leurs droits et leur participation aux processus électoraux, sujet sur lequel ils auront l’opportunité de débattre largement avec le procureur en chef, et sur lequel ils sont informés depuis des mois.

Taller formativo 11 marzo SmallLes ateliers “Droit de vote : ce que je dois savoir, ce que je dois faire” préparent plus de 40 personnes handicapées appartenant à ATADES Huesca, ASPACE Huesca, ASZA et Down Huesca à connaître leurs droits en particulier la Convention internationale des droits des personnes handicapées et leur participation aux prochaines élections (européennes, générales, autonomes et municipales).

Au cours d’un total de 11 séances, dirigées par Elias Vived, il n’a pas seulement été prévu de contribuer aux processus d’information des personnes handicapées autour de l’autodétermination et de la participation à la vie politique et à la vie publique, mais aussi renforcer leurs capacités de communication, de conversation et de débat, afin qu’ils apprennent à expliquer leurs droits et à les défendre.

Une partie des élèves de ces ateliers discutera le 28 mars prochain avec Juan Andrés Baratech et participera également à la journée “Accessibilité au vote pour les personnes handicapées” qui aura lieu à Lourdes le 12 avril prochain. Une journée qui réunira des politiciens, des familles et des professionnels d’Espagne et de France, à l’occasion des élections européennes du mois de mai prochain.

Le projet PYRHEQUAL a été cofinancé à 65 % par le Fonds européen de développement régional (FEDER) par le biais du programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est de renforcer l’intégration économique et sociale de la zone frontalière Espagne-France-Andorre. Son aide se concentre sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières par le biais de stratégies conjointes en faveur du développement territorial durable.

Projet cofinancé par le FEDER.